Deux vernissages: Possibilités et Réalisme Contemporain / by Helena Vallée

Possibilités: Art & Économie

Cette semaine a vu l'échéance d'un projet créé avec mon amie Clara Dallaire-Fortier: une rencontre entre l'art et l'économie. Depuis une idée lancée entre nous il y a quelques mois, une discussion a été entamée entre 7 penseurs en économie alternative et 7 artistes. Un groupe aux discours variés, de tous âges, de tous milieux.   L'idée était de vulgariser, en images et en expérience artistique, des concepts et des réflexions d'économie sociale.  Les oeuvres et les textes présentés offraient donc une plateforme de discussion sur des sujets à caractère humain, présentés dans une perspective économique. L'aspect social de l'économie est souvent ignoré des discours dominants, qui se reposent sur un système de lois plutôt verrouillé: c'est pourquoi nous souhaitions présenter à la population une vision de l'économie plus accessible.  Possibilités était une invitation à prendre une position éclairée et pro-active au sein d'un système économique duquel on ne peut se soustraire. 

Avec Clara, étudiante en économie, nous formions le septième binôme. Présente sur les lieux de l'exposition, j'invitais les visiteurs à prendre place dans un mur de visages: des portraits croqués sur le vif pour célébrer le pluralisme. Les 10-11-12 août, j'ai dessiné une trentaine de portraits des visiteurs du Forum, des esquisses d'environ 5 minutes sur des billets canadiens, un Portefeuille Collectif, pour suggérer une ré-appropriation de l'économie. J'ai adoré établir un contact et entrer en communication avec autant de gens fascinants. 

Tous ceux qui aimeraient se joindre à la discussion sur l'économie hétérodoxe peuvent consulter la plateforme Main Visible. 

Le projet sera exposé à nouveau lors du Forum Mondial sur l'Économie Sociale (GSEF 2016) à la SAT (Société des Arts Technologiques).

Merci à tous les participants, ainsi qu'aux visiteurs!

Présentation du projet lors du vernissage, avec le commissaire de l'exposition Ianik Marcil, en haut à droite.

Présentation du projet lors du vernissage, avec le commissaire de l'exposition Ianik Marcil, en haut à droite.

En train de dessiner mon père! Derrière moi, on peut apercevoir un grand pan de tissu blanc: difficile à photographier, il s'agit de l'oeuvre de Calamity Valentine: une broderie fil blanc sur tissu blanc, illustrant avec finesse le travail invisible des femmes. Accompagné d'un texte articulé par le père de l'artiste, l'économiste Yves-Marie Abraham, c'est une oeuvre qu'il faut apprécier en temps réel!  (Venez donc la voir au GSEF en septembre !) 

En train de dessiner mon père! Derrière moi, on peut apercevoir un grand pan de tissu blanc: difficile à photographier, il s'agit de l'oeuvre de Calamity Valentine: une broderie fil blanc sur tissu blanc, illustrant avec finesse le travail invisible des femmes. Accompagné d'un texte articulé par le père de l'artiste, l'économiste Yves-Marie Abraham, c'est une oeuvre qu'il faut apprécier en temps réel!  (Venez donc la voir au GSEF en septembre !) 

Portefeuille Collectif, compilation des visages esquissés sur place.

Portefeuille Collectif, compilation des visages esquissés sur place.

Résurgences, l'oeuvre de Robert Fortier sur l'économie des communs, en collaboration avec l'économiste Margie Mendell

Résurgences, l'oeuvre de Robert Fortier sur l'économie des communs, en collaboration avec l'économiste Margie Mendell

L'oeuvre d'Ivanhoë Fortier sur la Dette, en collaboration avec Audrey Laurin-Lamothe. On aperçoit derrière l'oeuvre de Caroline Moreau sur l'économie écologique, constituée entièrement de collants à fruits, en collaboration avec Jérôme Dupras. 

L'oeuvre d'Ivanhoë Fortier sur la Dette, en collaboration avec Audrey Laurin-Lamothe. On aperçoit derrière l'oeuvre de Caroline Moreau sur l'économie écologique, constituée entièrement de collants à fruits, en collaboration avec Jérôme Dupras. 

Le puzzle interactif d'Ian Langohr, illustrant l'économie comportementale, en collaboration avec l'économiste Chris Barrington-Leigh.

Le puzzle interactif d'Ian Langohr, illustrant l'économie comportementale, en collaboration avec l'économiste Chris Barrington-Leigh.

 L'oeuvre de Camille Lefebvre dans le cadre de Possibilités. La peinture, accompagnée du néon, illustraient l'économie marxiste en interaction avec un texte de Mathieu Dufour. 

 L'oeuvre de Camille Lefebvre dans le cadre de Possibilités. La peinture, accompagnée du néon, illustraient l'économie marxiste en interaction avec un texte de Mathieu Dufour. 


Réalisme Contemporain

Le 12 août dernier, c'était aussi le vernissage de mon exposition solo de dessins, à la Salle Alphonse-Desjardins de  Mont-Tremblant! Les seize dessins sont issus de mes études à l'Angel Academy of Art de Florence, au Studio Escalier en France, ainsi qu'au Grand Central Atelier de New York. Merci à tous les gens présents :)

Voici quelques photos de l'évènement.